Service-Hotline 01 84 88 35 88
Home Déménager en France Guide : déménager, s’installer et vivre à Toulouse

Guide : déménager, s’installer et vivre à Toulouse

Vous envisagez de vivre à Toulouse ? Découvrez notre guide.

demenager a toulouse

Avec des températures moyennes supérieures à 13°C, un marché immobilier étonnamment « accessible », des perspectives professionnelles intéressantes dans l’aéronautique, une des offres en études supérieures les plus denses en Europe et une ferveur incomparable pour le Stade Toulousain, celle que l’on surnomme la ville rose cumule les bons points ! Bien qu’elle soit aujourd’hui un exemple des fulgurances de l’urbanisme le plus moderne, vivre à Toulouse ne manque pas d’Histoire ! Elle fut pendant près de 100 ans la capitale du royaume wisigoth, puis celle du Languedoc. Aujourd’hui, sa commune est le 4e foyer démographique de France après Paris, Marseille et Lyon avec près de 467 000 habitants. La brique de terre cuite qui façonne une grande partie des bâtisses de la cité lui a valu le fameux surnom de « ville rose ».

Vous le savez, le déménagement, même pour s’installer dans une ville aussi pétillante que Toulouse, est une aventure qui apporte son lot d’anxiété. Selon l’IFOP, c’est même la 3e cause de stress chez les Français ! Avec Move24, le déménagement devient une simple formalité ! Pour vous aider déménager à Toulouse et faciliter votre installation, nous vous proposons aujourd’hui un guide complet du coût de la vie, des opportunités professionnelles, de l’éducation et la mobilité dans la ville rose.

#1 Vivre à Toulouse : un coût de la vie -10% inférieur à la moyenne française

En moyenne, le coût de la vie à Toulouse est de 10% inférieur à la moyenne de l’Hexagone. C’est en tout cas ce qu’affirme Où et Quand, site web spécialisé dans le calcul des indicateurs de la qualité de vie. Un exemple illustre cet état de fait de manière implacable : pour un diner 3 plats, la moyenne nationale est de 50 €. C’est deux fois moins cher à Toulouse ! Plus globalement, le budget restauration est 9% moins cher à Toulouse que dans le reste de la France, en moyenne.

C’est aussi le cas du budget « loisirs et sorties » (-15%) et « alimentation » (-6%). Notons tout de même que les transports sont plus chers que la moyenne nationale (+8%). C’est surtout le prix moyen du taxi (2 € soit +34% que la moyenne) qui gonfle le budget transport à Toulouse.

#2 Habiter à Toulouse : le point sur le budget logement

Avec un plancher historique en 2015, le prix du m² à l’acquisition a repris sa tendance haussière, en restant tout de même sur une valeur relativement intéressante (2 542 €/m²). Environ 60% du parc immobilier est constitué de logements de 40 à 99 m², et 92% des logements sont occupés à titre de résidences principales. Les 3-pièces sont légèrement majoritaires (24%), suivis de près par les 2-pièces (23%) et les 4-pièces (20,5%).

D’un autre côté, le loyer moyen est de 11,27 € le m². La part des locataires à Toulouse est de 64%, dont la majorité sont célibataires (60%).

#3 Travailler à Toulouse : le point sur les opportunités professionnelles

Selon un rapport publié par l’OCDE en 2013, le PIB de l’agglomération toulousaine est de 51 milliards, ce qui la classe à la 4e position par le critère du poids dans l’économie nationale. Paris, Lyon et Marseille font logiquement mieux. Toulouse est par ailleurs l’une des grandes villes les moins endettées d’Europe. Ces performances économiques sont surtout portées par les industries de pointe de l’aéronautique et le spatial. En ce sens, Airbus fait travailler directement et indirectement quelque 50 000 Toulousains. Cela n’empêche pas le chômage de masse. En effet, le taux de chômage à Toulouse est au-dessus du taux moyen en France de façon durable depuis plus d’une décennie.

#4 Étudier à Toulouse : une ville très étudiante

Toulouse peut très bien troquer son surnom de ville rose pour celui de ville étudiante ! En effet, la cité est une habituée du top 3 des enquêtes menées par Letudiant.fr depuis 10 ans (2e en 2016). Selon l’enquête de 2016, la ville brille par « une offre de formation à la fois diversifiée et un excellent niveau [avec] des grandes écoles d’ingénieurs en aéronautique, l’École d’économie et la TSE (Toulouse School of Economics), chère au prix Nobel d’économie Jean Tirole ».

De son côté, L’Internaute classe annuellement les lycées toulousains selon les critères du taux de réussite au bac et de l’accès à la classe de terminale, entre autres. Voici le top 5 de 2017 :

  1. Lycée général et technologique privé le Caousou ;
  2. Lycée général et technologique privé Saint Joseph ;
  3. Lycée polyvalent privé Emilie de Rodat ;
  4. Lycée général Pierre de Fermat ;
  5. Lycée général et technologique privé Sainte-Marie des Champs.

#5 Se déplacer à Toulouse : le point sur la mobilité

Les déplacements à Toulouse sont souvent laborieux dans l’agglomération, dans la mesure où le périphérique est souvent encombré aux heures de pointe. Pour le doubler, la rocade Arc en Ciel (D980) reste la seule option, sachant qu’elle est encore inachevée. Pourtant, elle a été dessinée en… 1965 ! Six autoroutes relient Toulouse à Limoges, Narbonne, Bordeaux, Tarbes et Albi. Elles se rejoignent sur le périphérique de Toulouse A620.

Pour conclure, voici ce qu’il faut savoir sur les transports en commun :

  • Le réseau urbain Tisséo compte 123 lignes de bus ;
  • Un réseau de métro de type VAL composé de deux lignes dessert l’agglomération (27,5 km et 38 stations) ;
  • 4 lignes ferroviaires desservent la ville (aucune ligne à grande vitesse) ;
  • Le tramway a fait son grand retour à Toulouse le 11 décembre 2010 avec deux lignes (T1 et T2) qui transportent quotidiennement plus de 50 000 passagers ;
  • L’aéroport Toulouse-Blagnac est le 4e plus grand aéroport de province.

 

Conseil Move24 : Planifiez votre déménagement à Toulouse le plus tôt possible, en organisant votre déménagement et réalisant une demande de devis de déménageur à Toulouse sur Move24.com.

 

Sources :

 

Partager cet article

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone